On a discuté sur le sens véritable des oscilla­tions de l’attention. Il ne peut recourir à une preuve en forme, pas plus que je ne puis prouver à un homme qu’on a manqué sa ressemblance, s’il a l’illusion ou le caprice de trouver son portrait ressemblant. Lorsque nous élaborerons un nouvel acte législatif, nous recueillerons l’avis de chacun: nous demanderons aux travailleurs quelles seraient les incidences sur leur quotidien, nous interrogerons les ONG sur l’impact environnemental et nous nous informerons auprès des entreprises pour savoir en quoi ce nouvel acte favoriserait ou freinerait leur croissance. Or, il est évident que, sous cet aspect fondamental, la philosophie positive comporte nécessairement, chez les esprits bien préparés, une aptitude très supérieure à celle qu’a pu jamais offrir la philosophie théologico-métaphysique. Mais plus que cette ingéniosité et plus que cette pénétration, plus que votre infatigable persévérance, j’admire le courage qu’il vous a fallu, dans les premières années surtout, pour lutter contre les préventions d’une bonne partie du public et pour braver la raillerie, qui fait peur aux plus vaillants. D’abord sur une main d’œuvre peu qualifiée et abondante avec le transfert des populations des campagnes vers les zones côtières développées. De ce qu’un sentiment est reconnu généralement pour vrai, il ne suit pas que ce soit un sentiment général. Mais en avançant de plus en plus loin dans la voie où nous commençons à marcher, nous devrons toujours nous rappeler que Claude Bernard a contribué à l’ouvrir. Le smartphone, nouveau régulateur de nos relations sociales est un des premiers relais de cet usage de la technologie intracorporelle. La technologie utilisée pour créer ces PGM n’est nullement en cause. 94 ans plus tard, l’iPhone lance une nouvelle révolution qui n’a pas seulement changé la façon dont nous prenons et observons les photographies, mais également la façon dont nous voyons le monde. Serait-ce donc que, suivant lui, la philosophie ne s’élève pas jusque-là et que tout son office n’est autre, que de préparer la pensée à l’anéantissement d’elle-même, de telle sorte qu’elle ne serait d’abord tout que pour n’être ensuite plus rien ? Là encore, on a du mal à voir une quelconque logique dans ces choix politiques. L’espèce, une fois ébranlée, s’ébranle de plus en plus aisément, comme un édifice fissuré. Secteurs d’activité en perte de vitesse, manque de marques mondiales… L’instrument juridique envisagé est intéressant mais la lutte contre l’espionnage industriel passe d’abord et avant tout une politique publique « d’intelligence économique » déployée en amont du cadre judiciaire pour sensibiliser toutes les parties prenantes à tous les stades du processus économique. Toutefois, il faut bien reconnaître, à l’honneur de l’humanité, que l’idéal social et l’idéal moral ne diffèrent pas essentiellement. Des règles sont établies (ainsi que nous le développerons plus loin), des cadres sont tracés pour restreindre entre des limites plus ou moins étroites l’appréciation consciencieuse d’un expert, d’un arbitre, d’un juré, d’un juge, d’un administrateur : appréciation rebelle à l’analyse et qui échappe par conséquent à un contrôle rigoureux. Pourquoi nous référer à la déontologie de nos métiers puisque l’instance de régulation ne retient d’elle que son bilan chiffré ? La tentation ne devait-elle pas être grande, pour ce moi qui distingue si nettement les objets extérieurs et les représente si facilement par des symboles, d’introduire au sein de sa propre existence la même discrimination, et de substituer, à la pénétration intime de ses états psychiques, à leur multiplicité toute qualitative, une pluralité numérique de termes qui se distinguent, se juxtaposent, et s’expriment par des mots ? Quelles marques de son passage, de sa puissance, Julien pouvait-il laisser en mourant à trente-deux ans, après un règne qui avait duré vingt mois à peine ? Mais, d’autre part, il y a entre les sens de l’odorat et du goût des connexions évidentes ; soit anatomiques, c’est-à-dire tenant à la structure et à la disposition des organes ; soit physiologiques, c’est-à-dire tenant à l’analogie et à la sympathie des fonctions ; à ce point qu’on a pu soupçonner chez certaines espèces, et notamment chez quelques animaux ruminants, l’existence d’un organe approprié à la recherche de leurs aliments, faisant fonction de sens intermédiaire, ou établissant le passage de l’un à l’autre. Ayons cette mécanique infernale en tête avant de relire la phrase maladroite de Jean-Claude Trichet, pour qui « la dernière des bêtises à faire » serait d’augmenter les salaires pour répondre à la hausse de l’inflation. Quand nous parlons d’objets matériels, nous faisons allusion à la possibilité de les voir et de les toucher ; nous les localisons dans l’espace. Si votre gouvernement décide de couper votre Internet, c’est qu’il vous faut changer de gouvernement… Les Européens n’en veulent pas (l’Est moins que quiconque), et les Etats-Unis non plus. Pas par toutes et pas toujours. Un arbuste qui donne annuellement un millier de graines lutte en réalité contre les plantes de même espèce ou d’espèces différentes qui déjà couvrent le sol. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Un homme qui ne réfléchit pas sur le long terme connaîtra des déboires à court terme ».