À l’apparition des êtres organisés et vivants commence un ordre de phénomènes qui s’accommodent aux grandes lois de l’univers matériel, qui en supposent le concours incessant, mais dont évidemment la conception et l’explication scientifique exigent l’admission expresse ou tacite de forces ou de principes ajoutés à ceux qui suffisent à l’explication de phénomènes plus généraux et plus permanents. Mais le prêtre n’eut pas gain de cause. Une telle contrainte ne peut être choisie que si les électeurs désirent une stricte limitation des dépenses publiques, ce qui est rare. Mais si l’on a donné l’indépendance aux banques centrales, c’est précisément parce que la monnaie a été souvent manipulée au prix d’une forte inflation. Il ne restera plus guère alors d’autre parti à prendre qu’à découper des figures dans l’espace, à les faire mouvoir selon des lois mathé­matiquement formulées, et à expliquer les qualités apparentes de la matière par la forme, la position et le mouvement de ces figures géométriques. On peut dès lors présumer que l’intelligence sera plutôt orientée vers la conscience, l’instinct vers l’inconscience. L’économie – c’est comme les êtres humains- : ils récupèrent après un moment d’abattement et finissent par se relever. « Quand Marine Le Pen tape, c’est difficile de passer derrière. Dans son livre, e-réputation,décrit parfaitement cette évolution. Ce n’est pas là la manière de faire franc jeu à ces arguments, ou de mettre son esprit en véritable contact avec eux. Quelle idée de la vérité pouvait avoir un homme capable d’accepter et d’enseigner une opinion sans fondement même probable et adoptée absolument au hasard ! C’est la raison pour laquelle il faut, là encore, que les Conseils rehaussent leur niveau d’exigence et révisent les principes de gouvernance à l’œuvre dans leur entreprise pour vérifier que la présence des administrateurs salariés est effective dans l’instance de définition de la stratégie. Ce risque est renforcé par les commentaires qui viennent d’être mis en ligne par l’administration dans la base documentaire BOFiP-Impôts. Mais l’œuvre est loin d’être terminée. Il serait temps que les sans-culottes, s’il en reste et s’ils ne se sont pas encore taillé des pantalons dans le linceul des grands principes, jettent pour de bon le caleçon aux amateurs de la bourgeoisie. L’harmonisation européenne n’est pas sans danger .Certes, il faut lutter contre l’évasion fiscale des plus riches et des grandes entreprises, mais ceci passe surtout par une harmonisation fiscale européenne, qui n’est pas sans danger, si elle oblige la France à s’aligner sur le moins-disant fiscal (en matière d’ISF ou d’IS ou d’IR). Elle devrait rendre ses conclusions à la rentrée, tout comme la mission d’information sur l’Algérie, qui abordera tant la relation bilatérale que la question de l’évolution de ce pays avec lequel nous avons tant de liens. La plus grave d’entre elles est le surpeuplement.