Jamais la raison, raisonnant sur ses pouvoirs, n’arrivera à les étendre, encore que cette extension n’apparaisse pas du tout comme déraisonnable une fois accomplie. Un autre ingénieur partit, arriva à bon port, puis mourut huit jours après. De plus, ces taxes frappent largement les biens intermédiaires, dont dépendent les chaînes d’approvisionnement de beaucoup d’entreprises européennes et américaines. Surtout, le poste de Chief Digital Officer est souvent envisagé comme temporaire. Comment vivront les médecins français dont chaque consultation développe une dette nouvelle de 2,5 euros ? Mais comment la philosophie de Spencer, doctrine d’évolution, faite pour suivre le réel dans sa mobilité, son progrès, sa maturation intérieure, avait-elle pu fermer les yeux à ce qui est le changement même ? Or, l’hédonisme, en son principe fondamental, qui est la conservation obstinée du moi, est irréfutable du point de vue des faits. C’est peu comparé aux 2,8% de la période 1985-1990. Cette tendance est d’ailleurs confirmé par ceux qui parlent le mieux de la consommation, c’est-à-dire les commerçants. Les monnaies virtuelles, notamment le Bitcoin, ne sont que le dernier avatar d’un processus qui court depuis la mise en circulation des chèques. L’univers que notre raison conçoit est, en effet, un univers qui dépasse infiniment l’expérience humaine, le propre de la raison étant de prolonger les données de l’expérience, de les étendre par voie de généralisation, enfin de nous faire concevoir bien plus de choses que nous n’en apercevrons jamais. En principe, la science positive porte sur la réalité même, pourvu qu’elle ne sorte pas de son domaine propre, qui est la matière inerte. Un calcul fort simple montre qu’il faudra plus de 25 000 ans pour achever l’opération. Voilà une conscience qui sent, qui pense et qui veut. Acteurs de la solidarité, du développement économique, chercheurs, citoyens, nous pensons que l’emploi et la croissance ne suffisent pas à faire disparaître les fléaux qui étouffent notre société : la pauvreté, les inégalités et la stigmatisation des plus fragiles. Sur la question des inégalités, il semblerait que le gouvernement actuel cherche à repousser les limites de l’hypocrisie. il n’y aurait pas même d’individualités. Formations initiales, corporatismes professionnels et modes de rémunération maintiennent une offre balkanisée ou un système hospitalier surdimensionné absorbe l’essentiel des ressources. Mais, ajoute e-réputation, « j’aime ce concept car, outre sa reproductibilité, il cherche à répondre à la question de la migration urbaine en faisant que les services viennent aux gens, et non l’inverse; idéalement, cela devrait réduire la pression sur les villes en faisant que centres ruraux autant qu’urbains fonctionnent et améliorent, l’un comme l’autre, la qualité de vie. On se soucie peu généralement d’étudier la logique, car chacun se considère comme suffisamment versé déjà dans l’art de raisonner. Les autres vont devoir signer -au moins sur le principe – s’ils veulent achever la réforme de la surveillance et de la résolution des banques.